jeudi, 19 octobre 2017

Actualités relatives à l'environnement de l'Ile de Noirmoutier

Enquête publique : projet GIE « Granulats Nord-Gascogne »

La majeure partie de l'Île de Noirmoutier est au dessous du niveau des hautes mers. De ce fait, son territoire est soumis aux aléas des tempêtes, de plus en plus fortes, de plus en plus fréquentes.

Ses plages et ses dunes constituent la première ligne de défense naturelle, mais elles ne peuvent jouer pleinement ce rôle que si elles bénéficient d’une alimentation en sable, régulière et importante.

Depuis trop longtemps ce n’est plus le cas. La régulation du cours de la Loire a réduit considérablement les apports d’alluvions et les extractions de granulats au nord du Pilier ont encore aggravé le déficit.

De plus depuis de nombreuses années, afin de tenter de maintenir cette défense naturelle, les collectivités territoriales ont été contraintes de mettre en place des enrochements et épis qui génèrent des investissements considérables financés uniquement par l'argent public.

Des demandes d’autorisation d’extraction sur deux nouveaux sites (Astrolabe et Cairnstrath) nous affectent directement et ont fait l’objet d’une enquête publique en 2013, à laquelle nous avons apporté notre contribution. L’Association Les Amis de l’Île de Noirmoutier s’est vigoureusement opposée à ces projets. Les quatre Communes de l’Île, le Conseil Communautaire et le Conseil Général de la Vendée ont fait de même.

Le dossier de demande de permis de recherches, porté par le GIE Granulats Nord-Gascogne, dans une zone proche des précédentes, à la latitude de l’Île de Noirmoutier, ajoute encore à notre inquiétude sur le devenir de notre Île.

Nous pouvons comprendre les souhaits économiques, mais il faut comprendre aussi que dans une période de réchauffement climatique entraînant la remontée du niveau marin, il est déjà très difficile de retenir le sable sur les plages, lorsque les îles et les côtes sont basses, leur avenir peut être mis en péril. Ce sont les îles de Vendée (principalement l’Île de Noirmoutier) et le littoral sableux de la côte vendéenne qui sont les premiers affectés par le recul de la côte. La sécurité des populations qui y séjournent n’est plus assurée. En perdant son sable, les qualités touristiques, fondamentales à l’économie de la Vendée, vont disparaître. La Vendée, très attractive par ses plages, ne sera plus le séjour recherché qu’elle est actuellement.

On n’a pas moralement le droit d’aggraver une situation déjà très difficile et de soustraire à la côte son alimentation naturelle en sable dans une période où les côtes reculent, où le sable disparaît. Ce sable est nécessaire à la vie de notre littoral.

En conséquence, l’Association Les Amis de l’Ile de Noirmoutier s’oppose fermement au projet du GIE « Granulats Nord-Gascogne ».

Transmis le 15 janvier 2015 au commissaire enquêteur.

 


Environnement littoral

Environnement littoral. Sédimentation et Biodiversité de l'Estran, île de Noirmoutier (Vendée), par Paul Bernier et Yves Gruet

Cet ouvrage s'adresse à tous ceux qui veulent mieux comprendre ce qu'ils observent sur les plages. Pourquoi y a-t-il ici du sable ou de la vase ? Comment se forment ces sédiments ? Quels animaux y vivent ? Pourquoi là et pas ailleurs ? En partant d'observations concrètes, comment interpréter ce que l'on voit? L'objectif est donc de décrire les milieux et les relations entre les organismes vivants et la sédimentation. Pour cela, une présentation générale permet de rappeler quelques notions d'océanographie : les principes de la marée ont été détaillés pour mieux saisir les mouvements et l'organisation des sédiments.

Lire la suite : Environnement littoral

Contre l’extraction des granulats


Notre Association « Les Amis de l'île de Noirmoutier » est préoccupée par les projets d'extraction de
granulats dans les sites de Cairnstrath et d'Astrolabe, à l'ouest de l'île de Noirmoutier, qui s'ajoutent à celui
du Pilier, en activité jusqu'en 2018.
L'île de Noirmoutier est une île basse dont la seule protection naturelle contre les assauts de la mer
consiste en une longue flèche sableuse sur la façade ouest, en recul constant. La permanence de cette
flèche est assurée grâce aux apports continus de sable, par les courants et la dérive littorale. Si l'on interrompt
les apports sableux par des extractions en amont, c'est l'ensemble du système naturel de protection
de l'île qui s'amenuise : le recours aux protections artificielles devient encore plus nécessaire,
eux-mêmes engendrant des effets pervers aux extrémités, les plages disparaissent et, avec elles, les aspects
touristiques et économiques se réduisent considérablement.
Au début de l'été 2013, nous avons appris que le projet était toujours d'actualité et nous nous en sommes
inquiétés au point de proposer aux participants de notre Assemblée générale du 7 août 2013 de se
prononcer sur la motion ci-dessous. Celle-ci a été adoptée à la quasi-unanimité, ce qui montre à quel
point insulaires et résidents secondaires sont sensibles à la situation.
Un aspect nous apparaît contradictoire entre la volonté de l'État de mettre en place un PPRL afin d'assurer
la sécurité des personnes et des biens et, dans le même temps, d'autoriser (si cette autorisation est
accordée) l'extraction de quantités considérables de sables qui va contribuer à mettre en péril les mêmes
populations.

 

 

 

 

 

 

 

 

 




 

 

Les Algues Vertes

Nous sommes toujours sous la menace d’une invasion de ces algues. En juillet, elles sont réapparues en petite quantité. Nous attendons, pour la fin de l’année, l’étude de courantologie entre le Golfe du Morbihan (estuaire de la Vilaine) et les îles charentaises, nécessaire dans cette approche.

Extension de la zone d’extraction de granulats

Le 8 janvier 2011, nous nous sommes prononcés, par écrit, contre l’extension de la zone d’extraction de granulats au Pilier au moment de l’enquête publique. Notre position va plus loin, nous demandons que l’extraction de granulats soit stoppée à cet endroit. La source d’alimentation en sable du littoral de l’île vient de la Loire et transite par ce secteur.

L’extraction du sable de la concession du Pilier (qui ne cesse de s’agrandir : c’est la troisième demande d’extension) constitue un élément perturbateur majeur en diminuant le budget sédimentaire. Il contribue au déficit de l’alimentation du littoral de l’Ile de Noirmoutier dont le stock de sable s’amenuise de ce fait et il participe ainsi à l’érosion de la côte.

Texte déposé à l'enquête publique
(texte intégral publié dans la lettre aux Amis n° 161)

Rechercher environnement

< >

Lettre aux amis 186

Ce numéro commence par des articles à caractère culturel et liés à l'actualité. Le premier est consacré au peintre Augustin Rouart, père de l'académicien Jean-Marie Rouart et le second au tournage du film "Lancelot du Lac" dans la cour du château de Noirmoutier. Actualité également avec le Gois dont le classement en Grand site UNESCO est attendu avec impatience.

NOIRMOUTIER, UNE ÎLE AU CINEMA

Partenaire de l'exposition, l'association Les Amis de l'Ile de Noirmoutier vous recommande cette visite et la lecture des articles publiés dans la "Lettre aux Amis". Cliquez sur l'image pour obtenir la liste

Vient de paraître

Bernard Pénisson raconte l’histoire du ciné-club “La Balise”, dont il a été animateur et qualifié quarante ans plus tard par l’académicien Jean-Marie Rouart de “seul phénomène culturel de l’île de Noirmoutier”. Que vous ayez été spectateur de la Balise ou d’un autre ciné-club, vous comprendrez pourquoi ces endroits de rencontre et de culture étaient importants. Prix 8€

Le château-musée de Noirmoutier vers un nouveau projet d'établissement

Le château de Noirmoutier abrite un musée depuis 1905. Le château-musée entame une période de réflexion sur son évolution, sur la présentation des collections, son positionnement sur l'île et son écho sur le continent. Les réponses seront apportées par un Projet Scientifique et Culturel (PSC) qui permettra d'envisager les moyens nécessaires à ce renouveau. Le PSC établit le constat de la situation existante et définit un projet d'établissement. Il repose sur une large consultation de partenaires et d'interlocuteurs dont vous faites partie. Nous vous invitons donc à répondre au questionnaire auquel vous aurez accès en cliquant sur le lien

Festival des Sciences de Noirmoutier. L'ENERGIE !

Du 18 au 24 octobre 2017. Centre culturel Les Salorges. Entrée gratuite

s'identifier