jeudi, 19 octobre 2017

La Lettre Aux Amis - numéro 179

SOMMAIRE DU NUMÉRO 179 DE SEPTEMBRE 2015

 

- Le mot du Président
- Quels étaient les dieux vénérés à Noirmoutier pendant l’Empire romain ? par Claude Bouhier, Claude Moreau, Michel Bregeon
- Le naufrage du “Fleur de Mai”, par Michel Adrien
- Le bois de la Chaise, “un coin de la forêt de Fontainebleau baigné par la mer” Trouillebert, un peintre de Barbizon à Noirmoutier aux alentours d’août 1873,  par Patrick  de Villepin
- Guerre de 1914-1918 - 1er juillet 1915 - 30 septembre 1915 (5e partie), par Jean Brudieux
- Nouvelles de nos archives : Le “Maidstone”, par Chantal et Christian Trottet
- Vie de l'association :
Dons et achats :  Lettre de Louis Troussier à Amand Henry an 1937 à propos du "Monastère Noir"

 

 

 







 

RÉSUMÉ DES ARTICLES DU NUMÉRO 179

 

Quels étaient les dieux vénérés à Noirmoutier pendant l'Empire romain, par Claude Bouhier, Claude Moreau, Michel Bregeon

Les sites de Saint Hilaire et Saint André sont connus sur l'île. Les fouilles en 1831 et 1832, puis en 1866, avaient déjà permis de situer l'existence d'une « cella » (maison des dieux) sur le site de Saint André. Lors de nouvelles fouilles en 1995 Patrick Bellanger, archéologue, se rend compte qu'il vient de découvrir un « fanum », un temple gallo-romain. L'examen des tessons de céramique découverts sur le site permet de lire des inscriptions d'où est déduite l'hypothèse des cultes de Mars et Vénus. C'est cette étude fort intéressante que nous pouvons lire dans cet article.

 

Le naufrage du « Fleur de Mai », par Michel Adrien

La Lettre aux Amis a souvent publié des récits de naufrage rédigés à partir de documents d'archives, racontés par des témoins pour les plus récents. Ce récit est particulièrement émouvant car l'auteur était alors jeune matelot sur le bateau de son père et il a vécu en personne le naufrage et ses suites. Une histoire personnelle, mais également une partie de l'histoire de l'île qui n'avait jamais été écrite. C'est donc un devoir de mémoire qu'a accompli Michel Adrien et un merveilleux cadeau qu'il a fait à notre publication au moment où il quittait la présidence de l'association.

 

Entre littérature et peinture : la description impressionniste de Noirmoutier par Octave Mirbeau, par Albert Foulon

Nous connaissons tous Octave Mirbeau au travers de son œuvre théâtrale, mais nous découvrons dans cet article qu'il a fait un bref et unique séjour à Noirmoutier en 1886. Il évoque sa découverte de l'île dans un article du Gil Blas analysé ici par A. Foulon qui a choisi des descriptions impressionnistes des paysages noirmoutrins, tellement évocatrices qu'on voit les tableaux prendre forme à chaque phrase. Viennent alors à l'esprit les grands noms de Renoir, Sisley et Monet qui ont tous été les amis d'Octave Mirbeau. Cet article est illustré de cartes postales de cette époque conservées dans les collections de l'association et montrant les lieux cités.

 

Le bois de la Chaise, « un coin de la forêt de Fontainebleau baigné par la mer ».Trouillebert, un peintre de Barbizon à Noirmoutier aux alentours d'août 1873, par Patrick de Villepin

Le peintre Paul Désiré Trouillebert est rattaché à l'école de Barbizon et pourtant il a davantage peint les paysages de l'ouest de la France que la forêt de Fontainebleau. Cet article présente le peintre, son enfance, ses études, ses amours, ses ruptures et son œuvre. Son séjour à Noirmoutier lui aurait inspiré six tableaux, parmi lesquels deux ne semblent pas représenter des paysages de l'île. Un peintre et des tableaux à découvrir…

 

Guerre de 1914-1918. 1er juillet 1915 – 30 septembre 1915 (5e partie), par Jean Brudieux

Comme dans chaque numéro Jean Brudieux poursuit son hommage aux Noirmoutrins morts pour la France pendant la Première Guerre mondiale. Les combattants ont désormais une permission de sept jours tous les six mois, il n'y a pas de grandes offensives sur le front. Dans les combats meurtriers de Massiges et Souain en Champagne, 13 Noirmoutrins ont perdu la vie.

 

Nouvelles de nos archives : Le Maidstone, par Chantal et Christian Trottet

L'association vient d'acquérir une lettre adressée à l'Amirauté des Sables-d'Olonne, signée Maurepas. Il y est question d'un navire Le Maidstone qui a sombré au large de Noirmoutier le 8 juillet 1747. C'est l'occasion de revenir sur l'histoire de ce navire dont les canons exposés dans la cour du château de Noirmoutier sont là pour témoigner de ce sort tragique.

 

Une rencontre nous a permis de faire la connaissance de Jean-François Henry qui nous a transmis une lettre de son père Amand Henry à Louis Troussier. Ces deux passionnés d'histoire, tous les deux insulaires, l'un à l'île d'Yeu, l'autre à Noirmoutier, échangeaient leurs idées sur l'histoire locale. Parmi cette correspondance la lettre que nous publions est d'actualité puisqu'il s'agit du commentaire de Louis Troussier sur la publication du Monastère noir d'Aladar Kuncz.

 

 

La couverture du numéro évoque l'île dans les années 1900 et a été mise en scène d'après une carte postale de cette époque. Elle a été prise lors du pique-nique Renoir début juillet. D'autres photos du pique-nique, publiées en page 3 de couverture, sont mises en parallèle avec des cartes anciennes représentant la plage des Dames et le bois de la Chaise.

 

 

Rechercher une lettre aux amis

< >

Lettre aux amis 186

Ce numéro commence par des articles à caractère culturel et liés à l'actualité. Le premier est consacré au peintre Augustin Rouart, père de l'académicien Jean-Marie Rouart et le second au tournage du film "Lancelot du Lac" dans la cour du château de Noirmoutier. Actualité également avec le Gois dont le classement en Grand site UNESCO est attendu avec impatience.

NOIRMOUTIER, UNE ÎLE AU CINEMA

Partenaire de l'exposition, l'association Les Amis de l'Ile de Noirmoutier vous recommande cette visite et la lecture des articles publiés dans la "Lettre aux Amis". Cliquez sur l'image pour obtenir la liste

Vient de paraître

Bernard Pénisson raconte l’histoire du ciné-club “La Balise”, dont il a été animateur et qualifié quarante ans plus tard par l’académicien Jean-Marie Rouart de “seul phénomène culturel de l’île de Noirmoutier”. Que vous ayez été spectateur de la Balise ou d’un autre ciné-club, vous comprendrez pourquoi ces endroits de rencontre et de culture étaient importants. Prix 8€

Le château-musée de Noirmoutier vers un nouveau projet d'établissement

Le château de Noirmoutier abrite un musée depuis 1905. Le château-musée entame une période de réflexion sur son évolution, sur la présentation des collections, son positionnement sur l'île et son écho sur le continent. Les réponses seront apportées par un Projet Scientifique et Culturel (PSC) qui permettra d'envisager les moyens nécessaires à ce renouveau. Le PSC établit le constat de la situation existante et définit un projet d'établissement. Il repose sur une large consultation de partenaires et d'interlocuteurs dont vous faites partie. Nous vous invitons donc à répondre au questionnaire auquel vous aurez accès en cliquant sur le lien

Festival des Sciences de Noirmoutier. L'ENERGIE !

Du 18 au 24 octobre 2017. Centre culturel Les Salorges. Entrée gratuite

s'identifier